Léa Poncharal

 /

Toutes les oeuvres

Sculptures

portrait.jpg
Plus aixoise que Biarrote, Léa Poncharal grandit avec des crayons de couleurs et des pinceaux grâce a son grand père qui lui transmet sa passion. Elle s’affirme avec de grands portraits de figures célèbres : Lenny Kravitz, Tiger Woods, Al Pacino, ou encore Dali, qu’elle décline au pluriel et traite a grands coups de pinceaux en captant
la force des expressions. Parfois, elle met en scène comme le boxeur Mohamed Ali prêt a en découdre ou encore Daniel Craig, alias James Bond, au milieu de femmes, de voitures et de planches a billets, en soignant aussi bien le fond que la forme.
Les collages et les touches subliment les sujets. Elle continue en « dénudant » les corps et « valse » avec les couleurs de l’acrylique en représentant des danseuses : « j’aime la beauté des corps en mouvement ». Cette discipline les élance, les étire, les sculptes. Ces danseuses prennent une nouvelle place dans sa série de Dance with pop. La transparence du plexi, l’incrustation de
petits objets et l’utilisation de la résine servent résolument son style qu’elle continue a développer avec de nouveaux thèmes tels que l’enfance, les réseaux sociaux ou la violence, souvent traités avec poésie.
Aidé par la technologie, Léa semble avoir trouvé son chemin. Pour ses dernières oeuvres, elle dessine la forme, vectorise l’image grâce à un logiciel, puis la fait
découper en plexi de 3mm ou en 3D. Elle colle ensuite divers objets : Stickers aux couleurs acidulées, boulettes de papier de soie, perles, feuilles d’or ou encore des papillons. Elle finalise ensuite avec de la résine. Son rêve ? continuer développer cette technique et consacrer toute sa vie a la création en gardant ses yeux d’enfant.
Infos